Séminaire du vendredi 27 septembre 2019 (10h/13h). Itinéraires d’apprenti.es chercheur.es

La séance du vendredi 27 septembre 2019 (10h à 13h) portera sur Itinéraires d’apprenti.es chercheur.es, avec les contributions de Hassiba Si Youcef, Laura Betsch, Jérôme Radal et Marie Menaut, et la contribution de Hassane Hacini, tous et toutes étudiant-es en Master Éducation Tout au Long de la Vie (Université Paris 8).

Cette séance du séminaire est conçue sur le principe d’une école mutuelle : celui qui a fait recherche, qui a fait expérience, qui a su faire, qui a appris… est en capacité et en légitimité de l’enseigner à tous.toutes… aux doctorant-es comme aux titulaires… Ici un texte de l’Encyclopédie des Fabriques de sociologie qui discute cette idée d’école mutuelle : http://encyclopedie.fabriquesdesociologie.net/ecole-mutuelle/.

Le séminaire se tiendra dans l’Amphithéâtre (rez-de-chaussée) de la Maison de la recherche, Université Paris 8 (terminus ligne 13)

Lors d’une correspondance (20 septembre 2019) avec Pascal Nicolas-Le Strat, Omar Kharbouch, nouvellement diplômé du Master Éducation Tout au Long de la Vie, soulève la question de la signature de ses publications : « le thème [du séminaire] fait écho en moi avec la question de la publication. Effectivement, en relation avec l’article sur le journal comme pratique réflexive que j’ai soumis à la revue Éducation et sociétés plurilingues, j’ai reçu hier un mail de la rédaction m’annonçant que mon article est validé et que je dois leur transmettre mon appartenance. Et là, je ne sais pas si j’ai le droit de mentionner après mon nom le labo Experice dans des formulations telles que : « apprenti-chercheur Experice Paris 8 » , « étudiant à PARIS 8 Experice », « ancien enseignant FLE, étudiant à Paris 8 Experice »…? C’est une question qui peut intéresser également mes collègues en Master qui voudraient publier !  Sous quelle peau publier quand il s’agit de textes issus de la recherche dans le cadre d’Experice ? »

Séminaire du vendredi 15 mars 2019 (10h-13h) Université Paris 8

Lors de la séance du vendredi 15 mars 2019 de 10h à 13h en salle D143 (Université Paris 8), nous recevrons Nicole BLONDEAU (Maître de conférences, Experice) et Anthippi POTOLIA (Maître de conférences, Experice) à propos de leurs travaux de recherche sur :

La langue/les langues : trajets plurilingues, autobiographies langagières, identités

En préparation du séminaire, il est possible de consulter :

Nicole Blondeau, Ferroudja Allouache, Eleonora Salvadori, Autobiographies langagières, élaborations identitaires, appartenances, transmission (Partie I) ; Les Autobiographies Langagières pour la re/construction de son propre parcours (Partie II)

Nicole Blondeau, Ferroudja Allouache, Radija Taourit, Autobiographies langagières : arrimages existentiels, élaborations identitaires, appartenances, transmission (article traduit en italien et en portugais – Brésil, inédit en français)

Séminaire du vendredi 1er février 2019 (10h-13h) : Faire recherche en zone autonome

Le séminaire du vendredi 1er février 2019 (Université Paris 8 Saint-Denis, salle D143) se tiendra de 10h à 13h et portera sur Faire recherche en zone autonome

Avec les contributions de :

Geneviève PRUVOST, chargée de recherche au CNRS (École des Hautes Études en Sciences Sociales), auteure en particulier de Critique en acte de la vie quotidienne à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (2013-2014) (revue Politix).

Maxime CORDELLIER, docteur en sociologie (Université de Caen) ; sa thèse porte sur : « Recherche d’autonomie et architecture du commun dans les styles de vie communautaires ».

Planning du séminaire au 2e semestre 2018 et 1er semestre 2019

Les prochaines séances du séminaire se tiendront les :

Vendredi 28 septembre 2018 (10h – 13h) – Université Paris 8, salle D143 – sur le thème « Critiquer l’université depuis l’université »

Vendredi 30 novembre 2018 (10h – 13h) – Université Paris 8, salle D143 – sur le thème « Écriture(s) de la recherche »

Vendredi 1er février 2019 (10h – 13h) – Université Paris 8, salle D143 – sur le thème « Faire recherche en zone autonome »

Vendredi 15 mars 2019 (10h – 13h) – Université Paris 8, salle D143

Séminaire du vendredi 30 novembre 2018 de 10h à 13h : Écriture(s) de la recherche

Le séminaire du vendredi 30 novembre 2018 (Université Paris 8 Saint-Denis, salle D143) se tiendra de 10h à 13h et portera sur Écriture(s) de la recherche

Avec les contributions d’Amandine DUPRAZ, doctorante (Experice P8 & Litt&Arts Grenoble) et de Francis LESOURD, maître de conférences HDR (Experice P8). Il est en particulier l’auteur de Public intérieur

L’intervention d’Amandine DUPRAZ s’intitulera « L’écriture de thèse est-elle une écriture de recherche ? ». Un texte introductif est proposé à la lecture des participant·e·s : Ecritures de la recherche_Avant-propos_AD. Une présentation de son projet de recherche est par ailleurs accessible en ligne.

L’intervention de Francis Lesourd portera sur le public intérieur et sur les mouvements pré-verbaux qui peuvent mener (ou ne pas mener) à l’écriture.

*

Vous trouverez également ci-dessous une invitation à contribuer à une petite enquête préparatoire.

*

« En quête(s) de matière(s) à propos d’écriture(s) »

Pour préparer la séance du 30 novembre, Amandine Dupraz vous propose de lui faire parvenir par mail un petit quelque chose de votre choix à propos d’écriture(s) de la recherche :

– cela peut être une réponse à cette question « pour moi, qu’est-ce que l’écriture transforme ? »

– cela peut être une référence (à un livre, un article, une conversation, etc.) qui a été importante pour vous accompagner dans l’écriture de l’un de vos ouvrages (mémoire, thèse, article, etc.), un texte donc possiblement sur l’écriture mais peut-être pas obligatoirement, cela peut être un texte dont l’écriture vous a inspiré ou fait respirer ;

– cela peut être un morceau de journal, correspondance ou autre production écrite, photographiée, dessinée,… qui dirait quelque chose de votre propre rapport à l’écriture de (la) recherche (la vôtre d’écriture aussi bien que celle qui semble « attendue » par d’autres que vous, par ex. l’institution universitaire ou une autre institution à laquelle vous êtes liés)

– cela peut être tout simplement une réaction à cet appel à contribution(s)
La liste n’est bien entendu pas exhaustive…
Contact pour la réception des contributions : experiencespoetiques@posteo.net

Séminaire du vendredi 28 septembre 2018 (10h – 13h) : Critiquer l’université depuis l’université

Le séminaire du vendredi 28 septembre se tiendra de 10h à 13h et portera sur Critiquer l’université depuis l’université.

Léa Laval, doctorante en sciences de l’éducation (Laboratoire Experice) et Américo Mariani, docteur en sociologie et chercheur associé au LISST-CERS (Toulouse 2), entreront en discussion à partir de leurs expériences de l’institution universitaire, des impasses et des possibles que les collectifs dans lesquels illes s’inscrivent, tentent de déranger.

Léa Laval interviendra plus précisément à partir de son article : Petite histoire d’une rencontre manquée entre éducation populaire et université. L’institution aux trousses intégré aux Actes du Colloque du laboratoire Experice Pratiques sociales et apprentissages de juin 2017. Elle y restitue et discute l’expérience d’un collectif de chercheur-es en éducation populaire politique ayant proposé un atelier qui, depuis un colloque universitaire, interpellait les pratiques de discours et d’échange propres à cette forme institutionnelle dominante.

Américo Mariani est invité à venir réagir, rebondir, questionner, à partir de sa qualité de membre du groupe de travail : Sciences Sociales et Emancipations qui existe depuis février 2015. Un collectif qui, je cite : « vise à poser la question de la place des intellectuel.le.s et du travail intellectuel dans la société, des possibles ouvertures de l’université, et de la pensée que nous produisons. » Il réagira notamment à partir de leur article : Produire un espace habitable à l’université écrit avec Ariela Epstein et Alfonsina Faya Robles. Il est par ailleurs membre du collectif des précaires de l’ESR de Toulouse.

Le séminaire se tient à l’Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis, salle D143

Dans le cadre de la préparation du séminaire, Amandine Dupraz invite à la lecture d’un article signé par Jon Solomon (professeur, Université Jean Moulin Lyon 3) et Sarah Mekdjian (maîtresse de conférences, Université Grenoble Alpes) suite aux houleux débats autour du colloque Frontex et des violences policières fin mars à l’Université Grenoble-Alpes : De Frontex à Frontex. À propos de la “continuité” entre l’université logistique et les processus de militarisation

Séance du vendredi 2 février 2018. Contribution de Christophe Blanchard : De la fac à la zone : réflexions autour d’une recherche anthropologique en milieux hostiles

La prochaine séance du séminaire se tiendra le vendredi 2 février 2018, de 10h à 12h30 en salle D143 à l’Université Paris 8, avec la contribution de Christophe Blanchard, maître de conférences en sciences de l’éducation, Experice, Université Paris 13 : « De la fac à la zone : réflexions autour d’une recherche anthropologique en milieux hostiles ».

En préparation du séminaire, nous vous proposons la lecture de 2 articles de Christophe BLANCHARD :

Mise en ligne de l’enregistrement de la séance du 3 mars 2017 – Régis Garcia et Sébastien Joffres

L’enregistrement audio de la séance du 3 mars 2017 « Faire terrain (de recherche) dans, par, contre l’institution » est en ligne dans le Corpus des Fabriques de sociologie

Avec les communications de Régis GARCIA (doctorant, Experice – Paris 8) et Sébastien JOFFRES (doctorant, Université Montpellier 3)

Un chaleureux merci à Nicolas Sidoroff pour l’enregistrement et son édition

Séance du 20 octobre 2017. Quand la recherche s’engage

La première séance du séminaire de l’année universitaire 2017-18 se déroulera le vendredi 20 octobre de 10h – 12h30, dans la salle associative « de » Martine Bodineau en centre-ville de Saint-Denis (M° Basilique de Saint-Denis). Voir le descriptif d’accès en fin de post.

Nous partagerons un café avant de nous mettre au travail…à partir du motif suivant :

« Quand la recherche s’engage. Où, comment, pourquoi, pour qui ?… ». Pascal Nicolas-Le Strat, Lire la suite